Portail:Imaginaires Trollés

D'Indexion
Aller à : navigation, rechercher
Bienvenue sur le fameux magazine people des Imaginaires trollés.

Pour avoir accès à nos premiers articles, c'est ici.

Intéressé par nos magazines ? [[Discussion:Portail:Imaginaires Trollés|Envoie-nous]] ton curriculum.

Carnivorous' Mag (éditer) Chester Magazine (éditer)

  • « Croustillant. » C'est en ces termes que monsieur Carnassier, ayant eu accès au manuscrit de la première moitié de Les Enfants du Chaos, parle de l'ouvrage. L'ayant obtenu via un accord à l'amiable avec le patron de l'entreprise gardant les droits sur le texte, à savoir la Chester Corporation, et pourtant insatiable exigeant lecteur qu'il est, le dirigeant de l'empire Carnivorous Entertainement précise pourtant : « On sent les ressorts se mettre en place. Ça donne cruellement envie de lire la suite, et pourtant ce n'est pas définitif. » Le fameux homme se contentant de conclure ensuite par une analogie avec une tartiflette végétale qu'il définira comme somptueuse.
  • La rédaction, à propos de Par Chaleur et par Glace, auquel nous avons pu avoir accès en avant première : « Parfois amateur le temps de quelques paragraphes, à d'autres magistralement mené, ce livre laisse un sentiment rare laissant entrevoir la profondeur des réflexions de l'auteur. Et à la fin, on en redemanderait. »

  • Maëlstorm, le joyau du Chaos.

Notre envoyé spécial a eu l'occasion de découvrir personnellement la nouvelle architecture Klevienne. Après la mise en place de l'hôtel Carnivorous Palace, la Carnivorous Industrie (filiale de Carnivorous Entertainments) a encore frappé en réalisant cette prouesse architecturale. Un lieu improbable situé dans une ambiance à couper le souffle, Maëlstorm ne manquera pas de séduire petits et grands ! Le lieu, visitable de 8h30 à 15h30, fait office de salle de conseil juridique pour les Avatars du Chaos le reste du temps. On peut d'ailleurs y rencontrer de beaux spécimens, comme nous l'a rapporté le journaliste envoyé sur place, très ému de ce qu'il y a vécu. Le service est impeccable, la paperasse est rangée, le patron est sexy, bref : Un lieu à découvrir d'urgence.

Tarifs :

    • 5 euros pour les touristes de 2 à 432 ans
    • gratuit pour les moins de 2 ans
    • gratuit pour les Avatars en quête de secours juridique
    • réduction spéciale pour les personnes intéressées dans le fait de distraire Machiavel après 22h.
  • Un vrai bazar : c'est ce qui définit la fameuse Archive nommée Indexion dans laquelle notre journaliste s'est rendu hier. De merveilleux bouquins, une place folle, voilà qui résume bien cet endroit pittoresque dont la visite, gratuite, pourra étonner petits et grands. Seul hic : Parfois, lorsque l'on ouvre un bouquin, on tombe sur des pages vides. Ainsi, si vous vous demandez ce qu'est un Aeorem, vous pourrez attendre longtemps. Le bibliothécaire a en revanche assuré que de tels éléments seront réaménagés sous peu. « Indexion n'en est qu'au stade Installisis, ce qui dans notre jargon veut dire que l'on remplit encore les meubles. On prévoit ensuite d'aménager un poste de restaurateur d'ouvrages, mais ce ne sera pas avant les vacances. En attendant, il y a toujours l'exposition Hypodexion qui pourra vous intéresser. » Une exposition qui, cela dit, est déconseillée à la lecture pour les plus jeunes.
  • Notre envoyé spécial, à propos du Carnivorous Palace, auquel nous avons pu avoir accès en temps qu'invités : « Un magnifique édifice digne d'un temple grec, un service respectable et respecté, une vue splendide. On peut cependant déplorer le côté vétuste, pour ne pas dire insalubre de l'étage zéro, et le prix exorbitant de la location. À visiter. »